La
page
blanche

Le dépôt

AUTEUR-E-S

48 - Sandrine Davin

Poèmes


Regard D’EHPAD


Assise derrière la fenêtre elle attend   un moineau picore les dernières miettes de son déjeuner    elle lui sourit    les jours ne comptent plus les nuits ne sont plus nuits    le silence hurle à ses oreilles sourdes  elle attend.

 

D’en bas de la fenêtre je te vois    tu es toujours aussi belle Grand-mère    ton sourire ricoche à mes pupilles et j’envoie valser ma main jusqu’à toi.


Le désir de te serrer dans mes bras    de caresser ton visage    un rêve  une illusion    bientôt     je te le promets.