La
page
blanche

Le dépôt

CABINETS

Andrew Nightingale

Présentation

Andrew Nightingale a toujours écrit de la poésie, mais il a commencé sa véritable éducation en travaillant sur sa maîtrise en mathématiques pures. Cela a commencé quand, en réponse au partage de certains de ses poèmes sur son campus, il a été contraint à un hôpital psychiatrique contre son gré. Après deux jours, ils lui ont demandé de s'engager en signant des papiers, et quand Andrew a refusé, ils l'ont menacé en disant "Nous allons te briser". Au bout de dix jours, ils ont été forcés par un avocat de le relâcher, et n'avaient aucun diagnostic à signaler. Ce fut l'expérience la plus éducative de sa vie et il s'est beaucoup plus intéressé à la poésie à la suite de cet événement. Il est retourné à l'école et a terminé sa maîtrise, et a poursuivi ses intérêts intellectuels, publiant un peu de sa poésie, jusqu'à ce qu'il soit accepté dans un programme de doctorat à l'Université Mahidol, en Thaïlande. Là, il a approfondi sa compréhension du lien entre poésie et mathématiques et a rassemblé ce travail dans son livre principal "Une défense de la poésie contre les mathématiciens" (2019). Il continue d'attribuer ces succès au fait d'être un peu trop fou.


Questionnaire de lpb


1/ - Pouvez-vous indiquer un livre que vous affectionnez particulièrement ? J'aime particulièrement "Against Method" de Paul Feyerabend. C'est un livre qui s'oppose à l'utilisation d'une méthode scientifique pour la science.


2/ - Pouvez-vous donner un vers, un mot, que vous aimez ?

Feyerabend soutient que Galilée regardant à travers son télescope n'a aucune méthode pour élever ce qu'il voit dans un télescope comme étant "plus vrai" que ce qui est vu à l'œil nu. Il a mentionné qu'il avait rencontré Wittgenstein au cours de ses études une fois, et la façon dont Wittgenstein a dit le mot "télescope" était étrange, et cela lui est resté à l'esprit. Ainsi, le mot que je donne est "télescope", prononcé d'une manière soigneusement sceptique.


3/ - Quelles sont vos lectures habituelles aujourd'hui et comment s'expliquent ces habitudes ? Je lis régulièrement sur la mythologie et l'étymologie en ligne. Ma formation est en mathématiques, mais je trouve que je me réfère toujours à l'étymologie et à la mythologie pour m'aider à mieux comprendre les mots.


4/ - Pouvez-vous citer un support de diffusion de la poésie que vous aimez (autre que le livre) ? J'ai lu les grandes mythologies à mes filles (Rama et Krishna, Thor et Odin, Le Singe (Chinois), Américaine (La Petite Maison dans la Prairie) et Européenne (Homère) Je suis très intéressé à donner ces mythes explicatifs et sensés pour moi et mes filles.


5/ - Le monde lit-il encore et quoi ?


Je vis en Thaïlande depuis de nombreuses années... Je trouve que les livres ne sont pas populaires en Thaïlande. Mais aux États-Unis, je connais de nombreux lecteurs voraces.


6/ - Quel est votre plat préféré ? Salade de papaye (papaye verte râpée, crabe, beaucoup d'épices, noix) Un aliment thaïlandais de base qui est si bon !



7/ - Quelle est votre musique, votre film préféré ? Mon film préféré est "In the Mood for Love" de Wong Kar-wai. Ma chanson préférée est "Arrietty's Song" de Cécile Corbel. J'ai écrit un poème sur la flûte dans cette chanson.


7/ - Question subsidiaire : pourriez-vous recommander un site de poésie et expliquer votre choix ? AscentAspirations.com est l'endroit où j'ai publié mon premier poème en 2012. C'était le premier journal et le premier poème que j'ai jamais soumis pour publication. Il s'agit maintenant d'un site Web archivé sur collectionscanada.gc.ca. Les poèmes qui y paraissent sont toujours bons, et ont de bonnes formules de pensée.