La
page
blanche

Le dépôt

ÉDITIONS

Communiqué de presse - auteurs

Information de première nécessité poétique


La page blanche continue son chemin, sous l'impulsion de Jérôme Fortin, dans le monde de l'édition. A ce jour, plusieurs livres sont déjà au catalogue.


Ces livres sont commandables dans toutes les librairies. N'hésitez pas à céder à la tentation et à ainsi promouvoir la poésie et les toutes nouvelles éditions Lpb.


D’autre part, pour soutenir l’association La Page Blanche, association loi 1901 à but non lucratif, il est possible de faire un don par chèque à l’ordre de La Page Blanche, et de l’envoyer au 27 bis RN 113, 33640 Beautiran. Il est aussi désormais possible de faire un don directement depuis votre ordinateur en vous rendant sur le site helloasso : https://www.helloasso.com/associations/la-page-blanche. 




Les communiqués de presse


 Votre ouvrage a été retenu pour figurer dans le catalogue des éditions Lpb. Afin d'en assurer conjointement la promotion à l'aide d'un communiqué de presse, nous avons besoin pour le préparer d'avoir quelques précisions sur votre ouvrage et vous-même : 


- une courte bio-bibliographie

- le propos de votre ouvrage


 Ce communiqué de presse permettra de diffuser, promouvoir, faire connaître votre livre. Il sera installé dans la page de présentation des livres publiés aux Editions Lpb sur le site Lpb et sur les réseaux sociaux. Vous pourrez l'utiliser également pour vos contacts et la presse.




https://www.librairiedurance.fr/listeliv.php?base=paper&mots_recherche=Les+%C3%A9ditions+lpb

https://www.leslibraires.fr/editeur/les-editions-lpb/



Les livres


La Page Blanche n.62 - Revue - Collectif d'auteurs

Résidu - Poésie - Pierre Lamarque

Papiers froissés - Poésie - Pierre Lamarque

Pour qui parle le poète - Poésie - Grégory Rateau

Horizons - Poésie - Bertrand Naivin

Cafard - Poésie - Simon Langevin

Faune - Roman - Simon Langevin

Fragmentations _ d'un corps - Poésie - Sophie Patry et Jean-Michel Maubert

Danse Moderne - Poésie - Jérôme Fortin

Radio Boulevard - Roman Jérôme Fortin

Quatre poèmes pour une mélancolie de printemps - Poésie - denis Heudré

À se tailler la voix - Poésie - Bruno Giffard

Si vous m'emmerdez je reviens à la génération suivante - Poésie - Stéphane Casenobe

Paroles mendiantes - Poésie - Alexandre Poncin

Simple poème - Poésie - Constantin Pricop

Koma - Roman - David Spailier

La Page Blanche n.63 - Revue - Collectif d'auteurs

Poétique d'un désastre annoncé - Poésie - Greta Thunberg et collectif d'auteurs

Double Face - Récits - Air, Pierre Lamarque, Patrick Modolo

Thomas - Roman - Jérôme Fortin

Solidité des lumières - Poésie - Jean-Michel Maubert





La Page Blanche n.62 - Collectif d'auteurs - La Page Grise : Confidences, par Pierre Lamarque - Éditions Lpb


Propos


"Ensemble ils chantaient les milliers de tuiles d’un bouclier, réfléchissant toute la honte du ciel"

C'est avec ces mots de Jules Colère que nous pourrions résumer le contenu de la 62ème livraison de notre revue, La page blanche. Un numéro où la poésie est au centre, un bouclier déployé et dans le creux duquel nous trouvons gravé le nom d'auteurs aussi divers que Jean de la Ville de Mirmont, E. E Cummings, Bob Dylan ou - pour évoquer les contributions contemporaines - Marie Anne Bruch et Stéphane Casenobe. 

Tous ont fait de leur chant une façon de réorganiser un monde à la renverse. 


Matthieu Lorin



 


1)  Communiqué de presse – Résidu - Pierre Lamarque

    Communiqué de presse – Papiers froissés – Pierre Lamarque  - Éditions Lpb



BIOGRAPHIE


J’ai été docteur en médecine mais je suis trop vieux maintenant pour exercer la médecine générale. Je me suis intéressé à la relation médecin-malade, à la psychanalyse, à la psychologie, à la psychiatrie avant de me passionner surtout pour la poésie et à la littérature. Pour moi, la littérature et la poésie sont des médicaments... À prescrire notamment quant aux blessures liées aux non-dits, aux problèmes de communication, aux rejets de l'Autre. 



Propos RÉSIDU - PAPIERS FROISSÉS


 Sans doute par amitié, un premier recueil, intitulé ‘Résidu' (résidu de vingt ans de recherche obsessionnelle sur les po) fut retenu par le comité de lecture des Éditions Lpb et son directeur, Jérôme F. Puis un second recueil différent du premier : 'Papiers Froissés’. 

 Je me considère provisoirement comme un vieux poète sans beaucoup de talent ni énormément de lucidité. Sauf celle d’avoir donné un nom aux formes brèves présentées dans Résidu : les po. Ne lisez pas 'Résidu', ni mon livre suivant 'Papiers froissés'. Il s'agit d'une poésie intime, aussi belle qu'un décrépi de mur laissant voir de vieux carreaux azulejos, destinée à quelques amis..





2 ) Communiqué de presse - Pour qui parle le poète ? - Gregory Rateau - Éditions Lpb



Bio : Grégory Rateau est un écrivain et poète français né en 1984 dans la banlieue parisienne et vivant aujourd’hui en Roumanie où il dirige un média. Il est l’auteur d’un premier roman, Noir de soleil, chez Maurice Nadeau (sélectionné au Prix France-Liban et au Prix Ulysse du premier roman 2020) et d’un premier recueil très plébiscité, Conspiration du réel, chez Unicité. Ses poèmes sont valorisés dans plusieurs langues, dans des anthologies et dans une quarantaine de revues (Arpa, Europe, Esprit, En Attendant Nadeau, Verso, Place de la Sorbonne, Points et Contrepoints, Le Persil, Traversées, Bleu d’encre, La Page Blanche…). Son nouveau recueil, Imprécations nocturnes est paru cette année chez Conspiration éditions ainsi qu'un livre illustré de ses poèmes en collaboration avec le peintre Jacques Cauda, Nemo, chez RAZ éditions.


Propos : Ce numéro spécial consacré à la poésie de Grégory Rateau s'interroge sur ce que la poésie et donc le poète, peuvent encore de nos jours, sans tourner le dos au réel. Il nous offre, à la manière d'un peintre figuratif ou d'un cinéaste, des portraits par petites touches de ses errances au Liban, au Népal, en Roumanie... et dans les territoires les plus reculés de son enfance. Voyage garanti!



3) Communiqué de presse - Horizons - Bertrand Naivin - Éditions Lpb



BIBLIOGRAPHIE : 


Poésie :

Horizons, LPB, 2023

L’évier en inox, Chaumont, Douro, 2020

 

Essais: 

Cachez ce Beau que je ne saurais voir, Paris, Hermann, 2023

Vivre à l’heure de l’innocence impossible, Paris, L’Harmattan, 2021

Tous en ligne, Paris, Hermann, 2020

Comprendre la culture numérique (co-dir. avec Pauline Escande Gauquié), Paris, Dunod, 2019

Monstres 2.0. L'autre visage des réseaux sociaux, avec Pauline Escande Gauquié, Paris, François Bourin, 2018

Selfie(s). Analyses d'une pratique plurielle (dir.), Paris, Hermann, 2018

Sur la laideur (dir.), Paris, Complicités, 2018 

Selfie, un nouveau regard photographique, Paris, L'Harmattan, 2016

Lichtenstein. De la tête moderne au profil Facebook, Paris, L'Harmattan, 2014

Corps abstrait, la représentation du corps dans le Pop Art américain, Saarbrücken, Editions Universitaires Européennes, 2012



Propos


Horizons rassemble des textes qui ont tous en commun d’interroger le paysage et la nature. Ils ont été écrits en France (métropole), en Italie, en Martinique… et font du paysage le reflet des tentatives quotidiennes de l’auteur de trouver et de donner un sens à cet étrange voyage qu’est l’existence humaine, étrange mélange de sublime et de crasse qui, peut-être, teste notre inclination au grandiose, à la beauté ou au contraire au médiocre. Une existence fascinante pour ce mélange de vanité et de grandeur.


Dessiner la nature

et faire d’un peuplier

ce 

peuplier

avec ses gloires ses défaites

ses raisons d’espérer

Applaudir avec lui

à l’apparition sereine

du jour de la vie

d’un désir de découverte



4) Communiqué de Presse - Simon Langevin - Cafard -

Communiqué de Presse - Simon Langevin - Faune - Éditions Lpb



BIOGRAPHIE


Natif de Québec, je vis et écris dans la Cité-Limoilou. Je suis féru de littérature depuis ma plus «tendre» adolescence. J'ai toujours eu envie d'explorer les possibilités de cet art. Mes ambitions ne cessent de s'accroître et une créativité nouvelle s'empare constamment de moi pour s'éclater au grand jour, pour vous. 


Propos


Cafard

Mon recueil se compose de quatre parties distinctes. Avec la langue comme seul outil, je suis parti au cœur de moi-même à la recherche de l'intime universel. Ma poésie est parfois sobre, parfois éclatée, parfois sombre, parfois lumineuse. Mon écriture est sans doute le reflet d'un mal de vivre et d'un amour de la vie. Je suis humain. Je suis poète. La poésie est partout.


Faune

Faune est mon premier roman publié. Il s'agit d'un drame/mystère. J'y aborde les thèmes de la nature versus la vie urbaine, de l'enfance versus la vie adulte, des croyances versus la raison. À la suite d'un accident, un jeune garçon se retrouve seul au sein d'une famille excentrique qui cache un étrange secret.




5) Communiqué de presse - Sophie Patry, Jean-Michel Maubert - Fragmentations _ d'un corps - Éditions Lpb


BIO-BIBLIOGRAPHIES


Sophie Patry. Photographe. Plasticienne. Depuis 2015, différentes collaborations avec des revues : la revue Dissonances, la revue Daïmon, TK-21 pour le n° 50, 74 et 100, En Attendant Nadeau, L’Ampoule, Les Impromptus, le Litt’Orale, Or Norme, France Photographie et Incertain Regard Article dans la revue Miroir de l'Art n°121 Article dans Beaux-Arts Magazine n°438 Article dans la revue belge francophone « Focus Vif » janvier 2021 Revue Dissonances n°39 uniquement mes photographies sur le thème « Mutations » et portfolio Revue Daïmon hors-série n°2 sur Virginia Woolf uniquement mes photographies « paysages vieillis ». Article dans la revue littéraire en Attendant Nadeau n°161. Couverture du recueil Faille de Roland Goeller de la collection Lumen. Couverture du livre de poésie d'Hervé Martin « Sous l'odeur des troènes » éditions Unicité. Livres pauvres en collaboration avec les écrivains à la bibliothèque d'Achères, un exemplaire au Musée au Prieuré St Cosmes à Tours Deux de mes photographies dans le livre en breton/français de Louis-Jacques Suignard « Bord an oabl/le bord du ciel » aux Éditions Goater.

Site de Sophie Patry : https://sopatry4.wixsite.com/sophiepatry

Sophie Patry a participé à de nombreuses expositions, personnelles et collectives : https://sopatry4.wixsite.com/sophiepatry/expositions



Né en 1968, Jean-Michel Maubert enseigne la philosophie. Maurice Nadeau a publié son premier roman Idiome en 2012. Des nouvelles et poèmes ont paru au sein de diverses revues (Triages, Souffles, Hopala, Empreintes, Mots à maux, Wam!, Lichen). Il contribue régulièrement à la revue L'Ampoule des éditions de L'Abat-Jour et est l'un des rédacteurs de la revue de poésie et de littérature La page blanche. Marqué par l'expressionnisme, par la ville de Berlin et la figure de Georg Trakl, son écriture se déploie à l'ombre du poème. Militant animaliste, il est aussi grand amateur de jazz et de metal extrême.

Il a publié

- Idiome (roman) – éditions Maurice Nadeau (janvier 2012).

- Limbes (suivi de) Ronces (récits/romans) – éditions Maurice Nadeau (mars 2016)

- Les cérémonies fanées – Grand Prix de Poésie Joseph Delteil 2017, édité par La Revue Souffles/Les écrivains Méditerranéens, avec une préface de Christophe Corp.

- Décombres (novellas) – éditions de L'abat-Jour, collection Lumen (novembre 2021).

- Le sacrifice du Géomètre et autres textes – éditions Sinope, collection Hors Sentier (novembre 2021). - "Fragmentations –– d'un corps" , en collaboration avec Sophie Patry – éditions La Page Blanche (avril 2023).



propos de l’ouvrage de Sophie Patry et Jean-Michel Maubert


Des poèmes de Jean-Michel Maubert sur une trentaine d'autoportraits de Sophie Patry.

"Fragmentations –– d'un corps" cherche, par le poème, à s'approcher de la beauté hypnotique et spectrale des photographies de Sophie Patry. Dans ce livre, Jean-Michel Maubert casse, creuse la langue et la voix, pour tenter de dire un corps d'images en fragments. Dans ses auto-portraits, Sophie Patry construit, pas à pas, des figures anti-narcissiques, charnelles et fantômatiques, esquissant d'étranges devenirs et métamorphoses. De véritables apparitions, interrogeant les limites du visible, et dont la puissante force plastique ne pouvait qu'engendrer une langue brisée – en osmose avec les sensations que font naître les images. Textes et photographies invitent chacun à se perdre au sein d'un devenir-femme des plus singulier. Vous pouvez le commander sur ce lien https://www.librairiedurance.fr/.../9782958614362.../... ou le commander en librairie.




6) Communiqué de presse de Jérôme Fortin - 1) Danse Moderne - 2) Radio Boulevard - Éditions Lpb


BIOGRAPHIE


Jerome Fortin est né au Québec il y a assez longtemps et habite en France depuis 2015. Il a étudié un peu la littérature, puis s'est redirigé vers les sciences naturelles. Il possède un doctorat en sciences environnementales du sol (Université Laval). 


Propos


Son écriture est faite d'expérimentations au niveau des alliages de mots et des structures narratives. Au niveau des thèmes, ce qui revient souvent, ce sont les diverses formes d'aliénations et d'infantilisation de l'individu. Il trouve Pierre Bourdieu et Guy Debord très inspirants sur ce point. il aime aussi beaucoup e.e. Cummings pour sa modernité et son talent de portraitiste/caricaturiste. Queneau, Beckett, Vian pour leur inventivité, leur humour absurde, leur désespoir. On retrouve certainement des influences de tous ces gens dans ses romans et poèmes. Sans oublier Réjean Ducharme, qui lui a vraiment donné envie d'écrire quand il était adolescent. 


Il a présentement trois livres publiés aux Éditions Lpb : Danse Moderne (un cahier regroupants poèmes et textes divers) , un roman intitulé Radio Boulevard, un roman intitulé Thomas



7) Communiqué de presse - Denis Heudré - Quatre poèmes pour une mélancolie du printemps - Éditions Lpb




BIOGRAPHIE - Propos


D'une grande discrétion, doutant toujours de sa légitimité à proposer ses textes, Denis Heudré a fait confiance à Pierre Lamarque, cofondateur de la revue La Page Blanche, quand ce dernier lui a proposé de regrouper plusieurs anciens recueils auto-diffusés, avec un inédit, dans un ouvrage publié aux éditions Lpb nouvellement créées par Jérôme Fortin.


D'une incapacité à dire la mélancolie, ces quatre poèmes visent à proposer le lire, les mots. Bien réfléchis. Bien ordonnés, bien agencés. Réécrits s'il le faut. Recueillis en groupes puis regroupés en recueil. Toujours dans la sincérité du sombre et l'espoir de la lumière.


La mécanique de la mélancolie, la quête de sens, le désir d'évasion, la réflexion sur le rôle de l'imaginaire et de la poésie dans la découverte de soi, le langage lui-même, tous ces sujets constituent le fil conducteur de ces quatre chapitres.

D'un style varié, allant du poème à la prose poétique, en passant par l'humour avec un rythme saccadé et une tension dans le texte, parsemé de références littéraires, des images fortes et l'utilisation d'une langue parfois inventive, cet ouvrage parvient à créer un paysage émotionnel profond. 


Denis Heudré a déjà publié :

 • intitulé titre, aux éditions La Porte, 2011 (poésie)

 • Une couverture noire, aux éditions du Net, 2014 (poésie)

 • Bleu naufrage, aux éditions La Sirène Etoilée, 2015 (poésie)

 • sèmes semés, Les Éditions Sauvages, Prix Paul Quéré, 2016 (poésie)

 • De terre, de mer et d'espoir, éditions Récits, 2021 (récit généalogique)





8) Communiqué de presse - Bruno Giffard - À se tailler la voix - Éditions Lpb




BIOGRAPHIE


A séjourné en Suisse, visité les Îles Canaries et New York durant sa tendre enfance, puis connu Laval, Ahuntsic, avant de passer quelques mois derrière les barreaux au tout début de l’adolescence. Habitant depuis le faubourg St-Jean-Baptiste, il éprouva le besoin d’une introspection poussée, retroussant ses manches plongea les bras dans l’eau de vaisselle avant de hanter de nuit les corridors d’édifices avec un chariot d’entretien. Tout en accumulant les manuscrits il mène une existence plutôt solitaire de bohème statique.


Poèmes dans la revue les Écrits, LPB, ainsi que Traction-Brabant. En plus de ce premier titre.



Propos


Pour point de départ de ce livre les lendemains de veille, surtout. Une série de constats un peu désœuvrés en marge de l'ordre habituel, loin de notre fonction articulée. J'essayai de récupérer ces moments où l'intelligence tourne entre soleil et brèches de trottoir, cris de moineaux et train-train industriel, encore sous influence mais apte à se formuler en survolant les turbulences. J'aimerais surtout remettre au lecteur une sensation de terrain vague. De frontières fondues. Ces bouts de contemplation qui en se collant dressent sinon un paysage un passage. Une sorte de réconciliation timide tentée par une silhouette floue, avec toutes ces voix passantes et qu'on ne distingue plus du dedans, dehors.

Donc beaucoup de quilles (brunes format 750ml) et shooters ingurgités. Pas mal d'asphalte foulée aussi. Et des fenêtres en cadres un peu obliques. Ça reste une somme de coups d'ailes – entre blocs appartements et bars, salons de billiard, Limoilou, Québec, Duberger – pour lever un arc-en-ciel de poussière.


« Les mots donnent rendez-vous à l’inconnu. »






9) Communiqué de presse - Stéphane Casenobe - Si vous m’emmerdez je reviens à la génération suivante - Éditions Lpb



BIO-BIBLIOGRAPHIE



Stéphane est né en 1973 à Saint-Ouen. Il se consacre au théâtre à 19 ans et participe à plusieurs projets nationaux et tournées. Parallèlement à cela il publie dans plus de quatre-vingt revues et anthologies et sept ouvrages à titre d’éditeur. Il anime aussi mensuellement la section poésie du comité de lecteur de la Médiathèque Persépolis à Saint-Ouen. En préparation : « Peut-être me faudra-t-il une autre planète à moi tout seul pour le mégalo que je suis ! » .




Propos


"Pour écrire de la poésie , il faut selon moi tuer symboliquement le Père… Et pour moi, le Père, c’est ce crapuleux Rimbaud ! J’ajoute que pour être poète, il faut en finir avec la poésie de papa et maman… C’est ce que j’évoque dans mes textes : aucune compromission ni complaisance avec ce que j’écris, par respect pour moi-même et pour le lecteur, qui a la responsabilité de reprendre la place qui est la sienne dans le poème. Oui, le lecteur fait partie du poème !

Je n’écris pas si je ne me surprends pas. C’est la règle que je m’impose en poésie. Autant dans la forme que dans le fond.

J’écris seulement à partir de ce que je connais le mieux, c’est-à-dire moi-même. Voilà pour le côté mégalomaniaque ! 

Je me veux infréquentable en poésie moderne, avec la conviction d’écrire pour témoigner. Nique la poésie à sa mémère qui fait rimer amour avec toujours ! J’ai les balloches pour dire que le poète n’est pas quelqu’un de gentil, loin de là… "


 Ses influences ? Richard Brautigan « Pourquoi les poètes inconnus restent inconnus ». Cet auteur ne fait pas non plus dans la dentelle. Il témoigne avec une fausse naïveté de lui-même et de son environnement en utilisant une prose candide et réduite à son plus simple appareil… Il est irrattrapable ! Insaisissable ! Dans tes dents !!

Mais aussi les poètes de la Beat Generation - Kerouac, Ginsberg, Burroughs - avec lesquels il a évolué et mûri en poésie contemporaine. 




10) Communiqué de presse – Paroles Mendiantes - Alexandre Poncin - Éditions Lpb



BIO-BIBLIOGRAPHIE


Né à Béziers (Hérault) en 1995, Alexandre Poncin est écrivain, poète. Après des études de philosophie à Rennes, il consacre le plus clair de son temps à la poésie sous toutes ses formes (poèmes, notes et fragments).

Il propose une écriture intime de l’évènement.

Ses poèmes sont publiés dans diverses revues : Cairns, Traction-Brabant, Lichen, L’ours dansant, Hélas!, L’Oupoli, Nouveaux Délits, La page blanche…

Paroles mendiantes est son troisième livre, après Le Malaise et l’échappée et Circonstances des saisons (5sens éd.).


Propos


En certains instants à coucher dehors, sans la protection d’un toit, ni l’assise d’un nid, je crois voir les étoiles aussi clairement que la nuit qui les porte.

  Voici des paroles sans lieu propre où loger – qui ne peuvent atterrir. Des poèmes, notes et fragments pour réinstaurer en mon corps sa respiration et son mouvement propres, pour retrouver son écoulement incontrarié. Je cherche ici à ne rien ajouter à la rumeur du monde, et, surtout, à ne rien retrancher de son mélodieux désordre.

  Des paroles issues d’un cœur qui tient ferme, de peur de s’éteindre, sa propension à se briser.


Alexandre Poncin



Paroles mendiantes - Alexandre Poncin - présentation par Pierre Lamarque


/ je sais je suis de la vitesse, les haltes sont brèves

et m’abreuvent clin d’œil du feu / 


Il me semble que le recueil entier est bâti sur cette pensée poétique.


J’aime bien Alexandre Poncin et sa poésie minimaliste, je me sens ami avec elle, j’aime la lire et la relire pour chaque fois la comprendre, la sentir.


la parcimonie, les touches légères des mots, le style, me font penser à 

de la musique d’Eric Satie. J’entends de la musique dans sa poésie.

J’aime sa plume.


Je pourrais continuer mes commentaires, mais j’arrête là pour ne pas me priver de la suite de ma lecture en silence de cette poésie que je défends vigoureusement (comme toute poésie humble, frêle, profonde, miroitante, qui place le lecteur en état d'hypnose vigilante, et détend sa conscience face aux lignes de lettres dans un moment rare de réception de fortes émotions et d'émotions subtiles, délicates, émotions venant d’on ne sait où, sinon d’expressions aussi belles que : 'tu cours l’amour'. Poésie comme une nourriture que je mâche lentement, dont je savoure je goût - jusqu’au ricochet final.





11) Communiqué de presse - Simple poème - Constantin Pricop - Éditions Lpb


BIO-BIBLIOGRAPHIE


- prof universitaire docteur es-lettres, maintenant professeur émérite Univ. Al. I Cuza Iași

- auteur de 9 livres... La plupart en roumain (poésie (2) , un roman, des livres d'histoire et théorie de littérature, des essais + deux livres en français (Amazon)


Propos

sur mon livre de poésie, je laisse les lecteurs s'imaginer, après la lecture du livre, ce que je pense de la poésie...



12) Communiqué de presse - David Spailier - Koma - Éditions Lpb



BIO-BIBLIOGRAPHIE


Agé de 37ans, je réside en Belgique. Sans scaphandre, le souffle court fait de moi un asthmatique vivant dans un caisson oxygéné. Saturne comme Terre d'exil où peindre la structure des mots.

- Polaroïds et Sourires Synthétiques publié par les Éditions On-Lit. Présent dans leur ouvrage collectif 25 Mini-Trip en WagON LIT Décapotables. Réédition numérique par la Page Blanche Poésie.

- Shiro' les Enfants de Silicium (ici, nommé Koma) aux Éditions IMHO collection Et Hop

- Quelques textes perdus dans les alvéoles d'internet.

- N°1 et 2 du magazine poétique Le Nouveau Décadent, dirigé par Julie Facquier

- À la Symétrie de nulle part disponible sur la plate-forme Dépôt du site de La Page Blanche Poésie

- vidéos poèmes visible sur Youtube et sur la plate-forme Dépôt du site de La Page Blanche Poésie


Propos


 Koma est une autobiographie fictive aux décors blanc clinique, un récit de science fiction en huis clos. Deux enfants sont observés nuit et jour. Elliot et Daisy, huit et douze ans. Deux gosses qui, à leur manière tentent d'échapper au seul monde qu'ils connaissent, une chambre de 8 m². Roman d'un suicide social, le canon d un 9 mm planté sur la tempe. Une cité de ferraille. Une pieuvre oxydée voulant recréer ce qu'elle a perdu depuis des générations déjà... L'être humain





13) Communiqué de presse - Collectif d’auteurs de La Page Blanche - La page grise - Lpb n° 63 - Sardane du minimalisme - Éditions Lpb


Propos sur la sardane du minimalisme


Dans deux semaines je serai en France, j'ai très envie de lire la revue dans sa version papier. Je viens de la feuilleter et j'adore cette liberté qui s'enchaîne. 


"DE l'avenir FAISONS table rase" on dirait le motto de ce numéro.  


Andreea Buse



 Il se passe quelque chose dans ce supplément : plusieurs approches, attitudes et tentatives diverses (dans leurs formes notamment) émergent dans leur singularité et se nourrissent l'une l'autre. 

J'ai l'impression d'avoir à faire à un vrai travail collaboratif et cela m'enchante !


Hâte de voir le résultat final en me procurant le numéro 62 et le supplément de La page grise sur le minimalisme.


Alexandre Poncin



Le minimalisme a cet avantage d'aller droit au foie avec une écriture au plus proche de l'os. Une phrase, parfois, éclate et crée des galaxies à naître dans chaque imaginaire. Enrichissant et inspirant !


David Spailier



Intense ensemble ! Et foisonnant. Comme de la musique contemporaine (Stockhausen ou Berio) ou du Free Jazz (Ornette Coleman). C'est sauvage et savant. Un rhizome. Vivant. Déconstructeur. La topologie labyrinthique provoque une étrange joie - un rire politique parfois. Merci de nous donner à lire un tel patient agencement. La poésie au travail : croiser des lignes de fuites - défaire le surcodage de la langue.


Jean-Michel Maubert



Page en mode fugue deleuzienne. Agencement rhizomatique. Unité chaosmique. La page grise : la qualité de son montage est décisive puisque son ambition est forte et poétiquement orientée. Elle offre un espace de créolisation pour son lecteur secoué, ébranlé et promené au fil d'une lecture à la créativité dynamico-surprenante, tenue par des forces qui tissent un sens centripèto-centrifuge. Un itinéraire de lecture au vitalisme qui fait plaisir.


Rhizomatiquement enthousiaste.


Sandrine Cerruti




14) Communiqué de presse - Poétique d’un désastre annoncé - D’après les discours de Greta Thunberg - Poètes de Lpb sous la direction de AIR - Éditions Lpb



Propos


L’objectif de ce recueil est double : d’abord, traduire et publier les discours de Greta Thunberg pour les rendre immédiatement accessibles au public français. Mais aussi révéler le contenu poétique de ces discours en les mettant en parallèle avec des poèmes d’auteurs de la revue de poésie La Page Blanche. Un discours, un poème. L’un délivre le message, l’autre l’intègre et le reformule avec la sensibilité du poète.

La poésie est la plus à même pour toucher au cœur du problème écologique: la transmission sensible d'un vivant à un autre vivant, d'un cœur à un autre du caractère poétique et tragique du désastre qui s’annonce.


La Page Blanche est une revue de poésie française fondée en 2000 attachée à la traduction, la création et la critique de la poésie contemporaine.




15) Communiqué de presse - Air, Pierre Lamarque, Patrick Modolo - Double-face - à paraître


BIOGRAPHIE de AIR


Air : Poète et crypto-poète, Air construit un univers mêlant écriture intimiste, art digital et nouvelles technologies. Il utilise notamment l'astronomie et le spatial comme objet et support de diffusion de sa sensibilité poétique, à travers l'exposition "d'astro-poèmes" ou la publication de nouvelles.


Propos


Double-face: Trois nouvelles qui explorent la face cachée et poétique de héros ordinaires ou légendaires



16) Communiqué de presse - Jérôme Fortin - Thomas - Éditions Lpb


BIOGRAPHIE


Jerome Fortin est né au Québec il y a assez longtemps et habite en France depuis 2015. Il a étudié un peu la littérature, puis s'est redirigé vers les sciences naturelles. Il possède un doctorat en sciences environnementales du sol (Université Laval). 


Propos


Son écriture est faite d'expérimentations au niveau des alliages de mots et des structures narratives. Au niveau des thèmes, ce qui revient souvent, ce sont les diverses formes d'aliénations et d'infantilisation de l'individu. Il trouve Pierre Bourdieu et Guy Debord très inspirants sur ce point. il aime aussi beaucoup e.e. Cummings pour sa modernité et son talent de portraitiste/caricaturiste. Queneau, Beckett, Vian pour leur inventivité, leur humour absurde, leur désespoir. On retrouve certainement des influences de tous ces gens dans ses romans et poèmes. Sans oublier Réjean Ducharme, qui lui a vraiment donné envie d'écrire quand il était adolescent. 


Il a présentement trois livres publiés aux Éditions Lpb : Danse Moderne (un cahier regroupants poèmes et textes divers), un roman intitulé Radio Boulevard, un roman intitulé Thomas



Thomas - Présentation par Pierre Lamarque


L’histoire de Thomas a pour fil conducteur la musique populaire qui a tant marqué la jeunesse depuis les années soixante, et c’est aussi une critique musicale de la jeunesse de Thomas et ses goûts…Curieusement, à part sa mère, on ne voit pas la famille de Thomas apparaître dans cette biographie... sociale… En revanche défilent les rencontres et en particulier les rencontres amoureuses...en langage québécois...d’un jeune homme vivant, attachant, promis à un bel avenir.


Fraicheur de l’adolescence et de ses amours tout en pudeur impudeur et tendresse, fraîcheur du ton du récit d'amour et son lexique - il s’agit d’une histoire d’amour(s) et de musique(s).


Bravo pour ce livre qui m’a beaucoup intéressé, tant par la qualité de son écriture que par son personnage Thomas. C’est très difficile de capter le déroulé d’une adolescence et de réussir à en faire une aussi belle peinture psychologique. Un grand livre.



Communiqué de presse MAUBERT Jean-Michel - Solidité des lumières - Ed. Lpb - PL -JMM


L'intranquillité est le ressort de l'œuvre de J-M Maubert. Le poète fait de cette intranquillité  datant de l’enfance – se trouvant dans la mémoire d’une enfance encore privée de parole – une force, une densité, un feu. La voix de l’écrivain, par moments rauque, durcie, sourde, devenant litanie, chant de la désolation, cherche pourtant une forme de lumière. Une lumière issue d'un désastre. Ainsi, dans la désolation des simples jours, brûle un feu de mots. Le poète se fait agneau ou âne, "brave cochon" qui "avale la nuit", fragments d'une plaine sous un soleil de boue, soldat errant, neige, fumées industrielles, pluie malsaine... Il se perd "dans la terre meuble des autres voix". Les autres voix : comme si l'auteur travaillait à faire imploser la langue, cheminant pas à pas vers une autre langue, qui laisserait respirer les altérités, animales et humaines, accueillant au fil des pages ceux qui ne trouvent pas leur place, idiot(es), fantômes, êtres hybrides, corps monstrueux, déchets de la grande Histoire. De fait, affleure dans les poèmes constituant ce livre une dimension narrative, mais soigneusement cassée, décousue, minée de l'intérieur, prise dans la déconstruction sauvage d'un poète fragmentant sa propre voix à coups de pioche.