La
page
blanche

Le dépôt

Gilles&John traductions - Bob Dylan & Sixto Rodriguez & Gregory Corso, etc.

Gregory Corso

Humanity


What simple profundities

What profound simplicities

To sit down among the trees

and breathe with them

in murmur brool and breeze -


And how can I trust them

who pollutes the sky

with heavens

the below with hells


Well, humankind,

I'm part of you

and so my son


but neither of us

will believe

your big sad lie


Gregory Corso




Humanité


Quelle profondeur simple

Quelle profonde simplicité

S'asseoir parmi les arbres

Respirer avec eux brise et bourdonnements -


Mais comment puis-je leur faire confiance

eux qui polluent le ciel avec leur paradis

le sous-sol avec leur enfer


Eh bien, l’humanité, je fais partie de toi

et donc aussi mon fils


mais aucun de nous deux ne croira

en tes tristes mensonges grossiers.


Gregory Corso

Trad. Gilles&John





Destiny




They deliver the edicts of God


without delay


And are exempt from apprehension


from detention


And with their God-given


Petasus, Caduceus, and Talaria


ferry like bolts of lightning


unhindered between the tribunals


of Space & Time



The Messenger-Spirit


in human flesh


is assigned a dependable,


self-reliant, versatile,


thoroughly poet existence


upon its sojourn in life



It does not knock


or ring the bell


or telephone


When the Messenger-Spirit


comes to your door


though locked


It'll enter like an electric midwife


and deliver the message



There is no tell


throughout the ages


that a Messenger-Spirit


ever stumbled into darkness



Gregory Corso




Destinée




Ils délivrent les édits de Dieu


sans délai


Et sont exempts de la crainte


de la détention


Et avec leurs attributs divins


petase, caducée et talaria


passeurs d’éclairs de lumière


sans entrave parmi les tribunaux


de l'Espace et du Temps



L'Esprit-Messager


dans la chair humaine


se voit attribuer une fiable,


autonome, polyvalente,


complètement poète existence


lors de son séjour dans la vie



On ne frappe pas


ni cloche ni téléphone


Quand l'Esprit-Messager


vient à ta porte


bien que verrouillée


On va entrer comme une sage-femme électrique


et faire passer le message



Il n'y a pas de savoir


à travers les âges


qu'un Esprit-Messager


jamais trébuché dans les ténèbres.


Gregory Corso

Trad. Gilles&John





The American way



1

I am a great American

I am almost nationalistic about it!

I love America like a madness!

But I am afraid to return to America

I'm even afraid to go into the American Express—



2

They are frankensteining Christ in America

in their Sunday campaigns

They are putting the fear of Christ in America

under their tents in their Sunday campaigns

They are driving old ladies mad with Christ in America

They are televising the gift of healing and the fear of hell

in America under their tents in their Sunday

campaigns

They are leaving their tents and are bringing their Christ

to the stadiums of America in their Sunday

campaigns

They are asking for a full house an all get out

for their Christ in the stadiums of America

They are getting them in their Sunday and Saturday

campaigns

They are asking them to come forward and fall on their

knees

because they are all guilty and they are coming

forward

in guilt and are falling on their knees weeping their

guilt

begging to be saved O Lord O Lord in their Monday

Tuesday Wednesday Thursday Friday Saturday

and Sunday campaigns


3

It is a time in which no man is extremely wondrous

It is a time in which rock stupidity

outsteps the 5th Column as the sole enemy in America

It is a time in which ignorance is a good Ameri-cun

ignorance is excused only where it is so

it is not so in America

Man is not guilty Christ is not to be feared

I am telling you the American Way is a hideous monster

eating Christ making Him into Oreos and Dr. Pepper

the sacrament of its foul mouth

I am telling you the devil is impersonating Christ in America

America's educators & preachers are the mental-dictators

of false intelligence they will not allow America

to be smart

they will only allow death to make America smart

Educators & communicators are the lackeys of the

American Way

They enslave the minds of the young

and the young are willing slaves (but not for long)

because who is to doubt the American Way

is not the way?



The duty of these educators is no different

than the duty of a factory foreman

Replica production make all the young think alike

dress alike believe alike do alike

Togetherness this is the American Way

The few great educators in America are weak & helpless

They abide and so uphold the American Way

Wars have seen such men they who despised things about them

but did nothing and they are the most dangerous

Dangerous because their intelligence is not denied

and so give faith to the young

who rightfully believe in their intelligence

Smoke this cigarette doctors smoke this cigarette

and doctors know

Educators know but they dare not speak their know

The victory that is man is made sad in this fix

Youth can only know the victory of being born

all else is stemmed until death be the final victory

and a merciful one at that

If America falls it will be the blame of its educators

preachers communicators alike

America today is America's greatest threat

We are old when we are young

America is always new the world is always new

The meaning of the world is birth not death

Growth gone in the wrong direction

The true direction grows ever young

In this direction what grows grows old

A strange mistake a strange and sad mistake

for it has grown into an old thing

while all else around it is new

Rockets will not make it any younger—

And what made America decide to grow?

I do not know I can only hold it to the strangeness in man

And America has grown into the American Way—

To be young is to be ever purposeful limitless

To grow is to know limit purposelessness

Each age is a new age

How outrageous it is that something old and sad

from the pre-age incorporates each new age—

Do I say the Declaration of Independence is old?

Yes I say what was good for 1789 is not good for 1960

It was right and new to say all men were created equal

because it was a light then

But today it is tragic to say it

today it should be fact—

Man has been on earth a long time

One would think with his mania for growth

he would, by now, have outgrown such things as

constitutions manifestos codes commandments

that he could well live in the world without them

and know instinctively how to live and be

—for what is being but the facility to love?



Was not that the true goal of growth, love?

Was not that Christ?

But man is strange and grows where he will

and chalks it all up to Fate whatever be—

America rings with such strangeness

It has grown into something strange and

the American is good example of this mad growth

The boy man big baby meat

as though the womb were turned backwards

giving birth to an old man

The victory that is man does not allow man

to top off his empirical achievement with death

The Aztecs did it by yanking out young hearts

at the height of their power

The Americans are doing it by feeding their young to the

Way

For it was not the Spaniard who killed the Aztec

but the Aztec who killed the Aztec

Rome is proof Greece is proof all history is proof

Victory does not allow degeneracy

It will not be the Communists will kill America

no but America itself—

The American Way that sad mad process

is not run by any one man or organization

It is a monster born of itself existing of its self

The men who are employed by this monster

are employed unknowingly

They reside in the higher echelons of intelligence

They are the educators the psychiatrists the ministers

the writers the politicians the communicators

the rich the entertainment world

And some follow and sing the Way because they sincerely

believe it to be good

And some believe it holy and become minutemen in it

Some are in it simply to be in

And most are in it for gold

They do not see the Way as monster

They see it as the "Good Life"

What is the Way?

The Way was born out of the American Dream a

nightmare—

The state of Americans today compared to the Americans

of the 18th century proves the nightmare—

Not Franklin not Jefferson who speaks for America today

but strange red-necked men of industry

and the goofs of show business

Bizarre! Frightening! The Mickey Mouse sits on the throne

and Hollywood has a vast supply—

Could grammar school youth seriously look upon

a picture of George Washington and "Herman Borst"

the famous night club comedian together at Valley

Forge?

Old old and decadent gone the dignity

the American sun seems headed for the grave

O that youth might raise it anewl

The future depends solely on the young

The future is the property of the young

What the young know the future will know

What they are and do the future will be and do

What has been done must not be done again

Will the American Way allow this?

No.

I see in every American Express

and in every army center in Europe

I see the same face the same sound of voice

the same clothes the same walk

I see mothers & fathers no

difference among them

Replicas

They not only speak and walk and think alike

they have the same facel

What did this monstrous thing?

What regiments a people so?


How strange is nature's play on America

Surely were Lincoln alive today

he could never be voted President not with his

looks—

Indeed Americans are babies all in the embrace

of Mama Way

Did not Ike, when he visited the American Embassy in

Paris a year ago, say to the staff—"Everything is fine, just drink

Coca Cola, and everything will be all right."

This is true, and is on record

Did not American advertising call for TOGETHERNESS?

not orgiasticly like today's call

nor as means to stem violence

This is true, and is on record.

Are not the army centers in Europe ghettos?

They are, and O how sad how lost!

The PX newsstands are filled with comic books

The army movies are always Doris Day

What makes a people huddle so?

Why can't they be universal?

Who has smelled them so?

This is serious! I do not mock or hate this

I can only sense some mad vast conspiracy!

Helplessness is all it is!

They are caught caught in the Way—

And those who seek to get out of the Way

can not

The Beats are good example of this

They forsake the Way's habits

and acquire for themselves their own habits

And they become as distinct and regimented and lost

as the main flow

because the Way has many outlets

like a snake of many tentacles—

There is no getting out of the Way

The only way out is the death of the Way

And what will kill the Way but a new consciousness

Something great and new and wonderful must happen

to free man from this beast

It is a beast we can not see or even understand

For it be the condition of our minds

God how close to science fiction it all seems

As if some power from another planet

incorporated itself in the minds of us all

It could well bel

For as I live I swear America does not seem like America

to me


Americans are a great people

I ask for some great and wondrous event

that will free them from the Way

and make them a glorious purposeful people once

again

I do not know if that event is due deserved

or even possible

I can only hold that man is the victory of life

And I hold firm to American man


I see standing on the skin of the Way

America to be as proud and victorious as St.

Michael on the neck of the fallen Lucifer—






La voie américaine



1


Je suis un grand américain

Je suis presque nationaliste à ce sujet !

J'aime l'Amérique à la folie !

Mais j'ai peur de retourner en Amérique

J'ai même peur d'aller chez American Express—





2

Ils sont Chrétiens Frankensteiniens en Amérique

dans leurs campagnes du dimanche

Ils mettent la peur du Christ à l’Amérique

sous leurs tentes dans leurs campagnes du dimanche

Ils rendent les vieilles dames folles du Christ en Amérique

Ils diffusent le don de guérison et la peur de l'enfer

en Amérique sous leurs tentes dans leur dimanche

à la campagne

Ils quittent leurs tentes et apportent leur Christ

dans les stades d'Amérique dans leur dimanche

à la campagne

Ils demandent salle comble et tous sortent

pour leur Christ dans les stades d'Amérique

Ils les reçoivent pendant leur dimanche et samedi

à la campagne

Ils leur demandent de s'avancer et de tomber sur les genoux

car ils sont tous coupables et ils arrivent

avant

coupables et tombent à genoux en pleurant leur

culpabilité

suppliant d'être sauvés O Seigneur O Seigneur dans leur lundi

mardi mercredi jeudi vendredi samedi

et campagne du dimanche



3

C'est une époque où aucun homme n'est extrêmement merveilleux

C'est une époque où la bêtise rock

dépasse la 5e colonne en tant que seul ennemi en Amérique

C'est une époque où l'ignorance est un bon Ameri-con

l'ignorance n'est excusée que là où il en est ainsi

ce n'est pas le cas en Amérique


L'homme n'est pas coupable Christ n'est pas à craindre

Je te dis que l'American Way est un monstre hideux

mangeant le Christ en le transformant en Oreos et en Dr Pepper

sacrement de sa bouche immonde

Je te dis que le diable se fait passer pour Christ en Amérique

Les éducateurs et prédicateurs américains sont les dictateurs mentaux

des faux renseignements, ils ne permettront pas à l'Amérique

d’être intelligente

ils permettront seulement à la mort de rendre l'Amérique intelligente

Les éducateurs et les communicateurs sont les laquais du

À l'américaine

Ils asservissent l'esprit des jeunes

et les jeunes sont des esclaves consentants (mais pas pour longtemps)

car qui doit douter de l'American Way

n'est-ce pas le chemin?



Le devoir de ces éducateurs n'est pas différent

du devoir d'un contremaître d'usine

La production de répliques fait réfléchir tous les jeunes

habillez-vous de la même façon croyez de la même façon faites de même

Ensemble, c'est la Voie Americaine

Les quelques grands éducateurs en Amérique sont faibles et impuissants

Ils respectent et soutiennent ainsi la Voie Américaine

Les guerres ont vu de tels hommes qui méprisaient les choses pour eux-mêmes

mais n'ont rien fait et ce sont les plus dangereux

Dangereux car leur intelligence n'est pas niée

et ainsi donne la foi aux jeunes

qui croient légitimement en leur intelligence

Fume cette cigarette les médecins fument cette cigarette

et les médecins savent

Les éducateurs savent mais ils n'osent pas dire leur savoir

La victoire qu'est l'homme s'attriste dans ce pétrin

La jeunesse ne peut connaître que la victoire de la naissance

tout le reste est enrayé jusqu'à ce que la mort soit victoire finale

et à cela un miséricordieux 

Si l'Amérique tombe, ce sera la faute de ses éducateurs

prédicateurs communicateurs

L'Amérique d'aujourd'hui est la plus grande menace de l'Amérique

Nous sommes vieux quand nous sommes jeunes

L'Amérique est toujours nouvelle, le monde est toujours nouveau

Le sens du monde est la naissance pas la mort

La croissance est allée dans la mauvaise direction

La vraie direction grandit toujours jeune

Dans ce sens ce qui grandit vieillit

Une erreur étrange une erreur étrange et triste

car c'est devenu une vieille chose

alors que tout le reste autour est nouveau

Les fusées ne la rajeunissent pas—

Et qu'est-ce qui a décidé l'Amérique à se développer ?

Je ne sais pas, je ne peux que m'en tenir à l'étrangeté de l'homme

Et l'Amérique est devenue la Voie Américaine —

Être jeune, c'est être toujours déterminé sans limites

Grandir, c'est savoir limiter le manque de but

Chaque âge est un nouvel âge

Comme c'est scandaleux que quelque chose de vieux et triste

du pré-âge incorpore chaque nouvel âge—

Dois-je dire que la Déclaration d'Indépendance est ancienne ?

Oui je dis ce qui était bon pour 1789 n'est pas bon pour 1960

C'était juste et nouveau de dire que tous les hommes ont été créés égaux

parce que c'était une lumière alors

Mais aujourd'hui c'est tragique de le dire

aujourd'hui cela devrait être un fait—

L'homme est sur terre depuis longtemps

On pourrait penser qu’avec sa manie de croissance

il aurait, maintenant, dépassé des choses telles que

constitutions manifestes codes commandements

qu'il pourrait bien vivre dans le monde sans eux

et savoir instinctivement vivre et être

— car qu'est-ce que l'être sinon la faculté d'aimer ?



N'était-ce pas le vrai but de la croissance, l'amour ?

N'était-ce pas le Christ ?

Mais l'homme est étrange et grandit où il veut

et passe tout à la craie jusqu'au destin quel qu'il soit—

L'Amérique sonne avec une telle étrangeté

C'est devenu quelque chose d'étrange et

l'américain est un bon exemple de cette croissance folle

Le garçon homme grosse viande de bébé

comme si l'utérus était tourné vers l'arrière

donnant naissance à un vieil homme

La victoire qu'est l'homme ne permet pas à l'homme

de couronner son accomplissement empirique avec la mort

Les Aztèques l'ont fait en arrachant les jeunes cœurs

au sommet de leur puissance

Les Américains le font en nourrissant leurs petits à la

Voie

Car ce n'est pas l'Espagnol qui a tué les Aztèques

mais l'Aztèque qui a tué l'Aztèque

Rome est la preuve que la Grèce est la preuve que toute l'histoire est la preuve

La victoire ne permet pas la dégénérescence

Ce ne seront pas les communistes qui tueront l'Amérique

non mais l'Amérique elle-même—

La Voie Américaine ce triste processus fou

n'est pas dirigé par un homme ou une organisation

C'est un monstre né de lui-même existant de lui-même

Les hommes qui sont employés par ce monstre

sont employés sans le savoir

Ils résident dans les échelons supérieurs de l'intelligence

Ce sont les éducateurs les psychiatres les ministres

les écrivains les politiciens les communicateurs

les riches le monde du divertissement

Et certains suivent et chantent la Voie parce que sincèrement

ils croient qu'elle est bonne

Et certains la croient sainte et y deviennent des petits hommes

Certains y sont simplement pour être dedans

Et la plupart y sont pour l'or

Ils ne voient pas la Voie comme un monstre

Ils la voient comme la "bonne vie"

Qu’est-ce la Voie ?

La Voie est née du rêve américain un

cauchemar-

L'état des Américains aujourd'hui comparé aux Américains

du 18ème siècle prouve le cauchemar—

Pas Franklin pas Jefferson qui parle pour l'Amérique aujourd'hui


mais d'étranges hommes d'industrie aux cols rouges

et les gaffeurs du show business

Bizarre! Effrayant! Mickey Mouse est assis sur le trône

et Hollywood a une vaste offre—

Les jeunes du lycée pourraient-ils sérieusement envisager

une photo de George Washington et "Herman Borst"

le célèbre comédien de boîte de nuit ensemble à Vallée

La Forge?

Vieux vieux et décadent disparue la dignité

le soleil américain semble se diriger vers la tombe

O que la jeunesse puisse le soulever à nouveau

L'avenir dépend uniquement des jeunes

L'avenir est la propriété des jeunes

Ce que les jeunes savent, l'avenir le saura

Ce qu'ils sont et font le futur sera et fera

Ce qui a été fait ne doit pas être refait

La Voie Américaine le permettra-t-elle ?

Non.

Je vois dans chaque American Express

et dans tous les centres militaires d'Europe

Je vois le même visage le même son de voix

les mêmes vêtements la même démarche

Je vois les mères et les pères non

différents entre eux

Des répliques

Non seulement ils parlent, marchent et pensent de la même manière

mais ils ont le même visage

Qu'est-ce que cette chose monstrueuse?

Quels régiments un tel peuple ?


Comme c'est étrange le jeu de la nature sur l'Amérique

Lincoln serait vivant aujourd'hui ?

il ne pourrait jamais être élu président, pas avec ses

regards-

En effet les américains sont des bébés tous dans l'étreinte

de Maman Voie

Ike n'a-t-il pas, lorsqu'il s'est rendu à l'ambassade américaine à

Paris il y a un an, dit au staff : "Tout va bien, il suffit de boire

du Coca Cola, et tout ira bien."

C'est vrai et c'est enregistré

La publicité américaine n'appelait-elle pas à la CONVIVIALITÉ ?

pas orgiaquement comme l'appel d'aujourd'hui

ni comme moyen d'endiguer la violence

C'est vrai, et c'est enregistré.

Les centres militaires en Europe ne sont-ils pas des ghettos ?

Ils en sont, et comme c'est triste comme c’est perdu !

Les kiosques PX sont remplis de bandes dessinées

Les films de l'armée ont toujours Doris Day

Qu'est-ce qui fait qu'un peuple se serre ainsi ?

Pourquoi ne peuvent-ils pas être universels ?

Qui les a ainsi sentis ?

C'est sérieux! Ni je ne me moque ni je déteste 

Je ne peux que sentir une vaste conspiration folle !

L'impuissance, c'est tout !

Ils sont pris, pris dans la Voie—

Et ceux qui cherchent à sortir du Chemin

ne peuvent pas

Les Beats en sont un bon exemple

Ils abandonnent les habitudes de la Voie

pour acquérir par eux-mêmes leurs propres habitudes

Et ils deviennent aussi distincts qu’enrégimentés et perdus

dans le flux principal

car la Voie a de nombreux débouchés

comme un serpent à plusieurs tentacules—

Il n'y a pas moyen de s'écarter

La seule issue est la mort de la Voie

Et qu'est-ce qui tuera la Voie sinon une nouvelle conscience

Quelque chose de grand, de nouveau et de merveilleux doit arriver

libérer l'homme de cette bête

C'est une bête qu'on ne peut ni voir ni même comprendre

Car c'est l'état de nos esprits

Dieu à quel point tout cela semble proche de la science-fiction

Comme si une puissance d'une autre planète

s'était incorporée dans l'esprit de nous tous

cela se pourrait bien 

Car comme je la vis, je jure que l'Amérique ne ressemble pas à mon

Amérique



Les américains sont un grand peuple

Je demande un grand et merveilleux événement

qui les libère de la Voie

et fasse d'eux un glorieux peuple déterminé une fois

de plus

Je ne sais pas si cet événement est mérité

ou même possible

Je ne peux que soutenir que l'homme est la victoire de la vie

Et je tiens fermement à l'homme américain


Je vois debout sur la peau de la Voie

L'Amérique aussi fière et victorieuse que St.

Michael au cou de Lucifer déchu—