La
page
blanche

Le dépôt

Pierre Lamarque, éditeur de la revue LPB

Poèmes

Eau calme, naissance d'images


corps en balance pour accélérer une intensité qui l'élève




votez Christiane Taubira, soyez généreux




se tailler un petit morceau de bon temps




nourriture du corps et de l'esprit ont partie liée, on mange




projet, mouton grillé, café turc, souvenir




françaises, français du monde, je suis Charlie




adieu peint en lettres d'or





deux ou trois dans la matinée, ou plus





à cheval sur mon balai




sens




tendresse, peau, mille détails indéfinissables





délices je vais aimer, misère j'en viens


m



une voix crie, des genoux plient, un bras frappe





encore un effort c'est fait





eux égale aime ces deux





nouvel arrivage écriture- musique- image





je parme - de quoi parmes-tu ?





lire c'est dire coucou coucou





je suis pour l'élargissement du contexte à la vérification des sornettes





contour de l'esquisse





scruter l'image de quelqu'un penché sur une image pour la scruter





m'écouter donc me réconforter





phrase brève prononcée avec naïveté et modestie





paruperçu






le vent souffle sur tout ce qui bouge







la parole est d'argent

(qui manque)

le silence est d'or

(qui a les moyens)





mon nain mon jardin

ma boulangerie mon école

mon chemin







je sème des graines d'amour

jécripour








une cuillère

pour

grandir






la renaissance résiste

dans le

clair de la Mort




chaque jour

apprendre à vivre

autrement




démarche concrète

d'une philosophie

in situ





ce qui n'est qu'un point de vue

sur

une page blanche





je déclare ne pas vendre mon bateau Morin Dériveur lesté

à monsieur F. L. C.

le 17 avril 2021 à Hourtin Piqueyrot





qu'est-ce que

comment ça

pourquoi si





ici

l'eau calme

un reflet





eau calme

naissance

d'images





tabac brûlant

entre

deux lèvres






un arbre

une pierre

un dieu





une petite poupée

dans une

plus grande poupée





un réduit à

deux dimensions




par-dessous la

soie

en ce moment





anec

-dote

de Toulon





le docteur et

Mme de la

Barbinais





ça parle

...

Stupéfaction






extase

et

stupéfaction






comme un chiffon

mouillé sur un carreau

sale





poule

écriture lecture

oeuf






pourquoi se déshabiller devant un

homme sain

?





autre détail de cette période

funèbre :

dites des choses gaies et souriez







à bien y songer c'est un malaise, ce

n'est

rien







va,

suis ton chemin pour toi sans

retour






miroir aux alouettes

mais surtout

pour cette alouette






à

lire

attentivement




tempo

lent,

taiseux




liberté égalité

fraternité

nota bene






personne n'est sourd

mais

on reste aveugle




si tu ne me crois

pas

tourne les pages





immobile, piégé, capturé

pieds et poings liés

bâillonné




fragment

d'un monde

immobile




gaffe

à la

corne




je suis un mauvais père

qui abandonne ses enfants

au bord de la route




imagisme,

vorticisme, futurisme,

dynamisme




sache que si tu

quelque chose de

ça te retombera toujours sur la




vanité de lumière

à travers

la lentille



semé de boulettes de pain

qui sera demain semé

de cailloux



si tu ne

me crois pas

tourne les pages



(Si

Tu as

Le temps)




immobile, piégé, capturé, pieds et poings liés, bâillonné

(Qu’ajouter

de plus ?)






fragment d'un monde immobile

(Ceci est un fragment qui représente un monde immobile

de signes sur la page blanche)




gaffe à la corne

(Allusion à la

corne du taureau)




je suis un mauvais père qui abandonne ses enfants au bord de la route

(je confirme,

je suis ce mauvais père)




imagisme, vorticisme, futurisme, dynamisme

(pour ceux

qui ne connaissent pas la poésie)




sache que si tu quelque chose de ça te retombera toujours sur la

(Les mots manquants :

fais, mal, gueule)





vanité de lumière à travers la lentille

(No

comment)



semé de boulettes de pain qui sera demain semé de cailloux

(petits

cailloux)






lire

la terre est bleue comme une orange

délire





elle pinça ses lèvres

creusa ses joues

et s'avança d'un pas décidé





dis-je, dit-elle,

répondis-je, ajoutai-je,

demanda-telle




blues

de

l'aller simple




tendre la main

la serrer

se quitter




j'aimerais

mieux

pas



n'être

pour

naître





liberté égalité sardane

détachement sérénité

confiance




exploitant une marge de gazon pour étouffer le bruit de

mes

pas