La
page
blanche

Le dépôt

POÈMES

CRYPTOPOÉSIE

Exemples et évolution des idées sur la Cryptopoésie (MDRDLPB)

COMPLAINTE



Matthieu Jérôme Simon Mikky Maheva Air

Patrick Victor Sandrine Pierre Muriel 

Jean-Michel Andrew Constantin


Mat m maintenant

Jée j je

Sim s sais

Mik m mes

Mah m maudites

Air a avaries

Pat p plaintes

Vic v vous

San s savez

Pie p pourquoi

Mur m moi

jea j j'en

And a ai

Con c c...


Maintenant je sais mes maudites avaries. 

Plaintes, vous savez pourquoi moi j’en ai c…




Isabelle H.


Pour moi la cryptopoésie est une poésie difficile à comprendre mais aussi difficile à lire.

C’est ce qui la caractérise. Elle contient des messages cachés. Elle est polysémique.

On peut dire de la cryptopoésie qu’elle est une poésie qui se mérite.

Pourquoi Complainte cité plus haut me parait être un bon exemple de cryptopoésie ?

Parce que la cryptopoésie n’est pas seulement une poésie comme les autres transmise par des média spécifiques, comme Air nous l’explique petit à petit (au fur et à mesure que nous découvrons la cryptopoésie nous en découvrons les différents aspects et les fondements) en lui tirant les vers du nez si je peux me permettre...


La cryptopoésie est un filon à creuser : il contient de l’or et des diamants.


Au départ - je parle sous le contrôle de Rémi Drobycheff (Air), il s’agit de transformer une information en cryptogramme. Ici, dans le cas qui nous occupe, Le cryptogramme c’est le poème. Le poème c'est le cryptogramme. Il s’agit de transformer l’information de manière à la rendre inintelligible à toute personne non autorisée et d’en assurer ainsi la confidentialité. La poésie se trouve en effet, à sa naissance, dans la confidentialité. Les personnes non autorisées sont celles qui se refusent à entrer dans la cryptopoésie, autrement dit dans la confidentialité. Suis-je clair ?


Donc, si tu veux vraiment garder tes poèmes confidentiels, crypte-les. Publie-les mais crypte-les de façon à ce que tu sois seul à les comprendre. Protège ton poème !