La
page
blanche

Le dépôt

SANS DESSUS DESSOUS

dictionnaires, définitions et lexicographie

Dictionnaire des noms impropres

Bob Dylan Thomas : musicien et poète américain, mort sur la scène du White Horse Tavern de New York en interprétant Alcools  d’Apollinaire.

René Char d'Assault : représentant moderne du stoïcisme, qui s'était blindé contre les remarques des plus féroces critiques à la mine anti-char.

Patrick Modolo


Albédouin : forme dérivée de Albédinien, adj., du latin albedo « blancheur ». Qualifie par métonymie les thuriféraires de La Page Blanche. Les Albédouins sont essentiellement nomades. Ils se déplacent régulièrement d’oasis littéraire en oasis littéraire, par caravanes composées de nombreux cha-mots, célèbres par la couleur de leur robe et par la sonorité remarquable de leurs cris. On voit peu d’Albédouines dans les caravanes. On pense généralement que ce sont des personnes très réservées et qu’elles rechignent à paraître en dehors des tentes. Les Albédouins sont avant tout des poètes, mais ils peuvent à l’occasion manifester avec bonheur d’autres talents, dans de nombreux domaines, philosophie, politique, humour, etc. Leur système économique est le troc, qui leur permet d’échanger facilement leurs productions, parmi lesquelles la célèbre transprose connue désormais des meilleures oasis. 

 

On remarquera que les Albédouins utilisent des pages noires pour leurs échanges, ce qui peut sembler paradoxal si l’on considère que la blancheur est l’objet premier de leur vénération.


PiG

Dictionnaire ouvert jusqu'à 22 heures (par l'Académie Alphonse Allais)

cruciverbiste : n.m. : Chevalier d'un sexe incertain (trois lettres), originaire d'une ville ancienne de Chaldée (deux lettres), située près d'un fleuve côtier (deux lettres), qui tente de remplir des grilles à l'aide de consonnes et de non-consonnes (huit lettres).

dadaïsme : n.m. : Mouvement pictural à cheval sur ses principes artistiques.

endimancher (s') : v.pr. : Revêtir ses habits du dimanche. Vieille coutume religieuse par laquelle les chrétiens se préparent à se rendre à l'office. Retenons que les juifs s'ensamedichent le jour du sabbat, les musulmans s'envrendredichent pour la grande prière et les chrétiens s'endimanchent pour la messe. Contrairement à une idée reçue, ceux qui s'emmanchent ne sont pas forcément des culs-bénits.

fable : n.f. : Petit récit dégageant généralement une morale. Dans son expression resserrée, la fable prend le nom de fable express. Elle acquit ses lettres de noblesse sous la plume d'Alphonse Allais, maître incontesté du genre. Toutefois l'auteur de cette définition propose modestement celle-ci :
"J'apprends qu'aujourd'hui mon cousin
(Le fils de la sœur de ma mère)
Vient d'emménager à Denain,
La ville du Nord qu'il préfère.
Moralité :
Tiens ! t'habites à Denain, mon cousin... ?"

hallebardier : n.m. : Elément décoratif de théâtre généralement placé au loin. Le second hallebardier est souvent proche du troisième couteau.

igloo : n.m. : Rituel inuit pratiqué lors de l'arrivée d'un nouveau dans la communauté, qui se traduit par de fortes libations et par des chants, dont le célèbre : " Igloo, igloo, igloo, igloo, il est des nô-ô-tres!"

mot : n.m. : Elément de la phrase. Le dernier revient toujours à ma femme.

vieillard : n.m. : Un vieillard qui brûle, c'est une bibliothèque qui meurt.

Jean-Pierre Delaune, Grand Chancelier de l'Académie Alphonse Allais ( avec l'aimable autorisation du lexicographe)