La
page
blanche

Le dépôt

SANS DESSUS DESSOUS

L'almanach de Jérôme Fortin

Partie 2 : Les phénomènes paranormaux

introduction :


De tous temps, les hommes ont été fascinés par l’inexplicable, l’irrationnel, l’impalpable... Tout ce qui franchit les frontières étroites de la logique fascine: les phénomènes psychiques, les esprits frappeurs, les extraterrestres, le Gouvernement… M. Fortin nous a recueilli quelques exemples historiques d’hommes ayant tenté, parfois avec succès, souvent en vain, de pousser plus au-delà nos connaissances du paranormal.


La télépathie


Un des phénomènes paranormaux les mieux documentés est bien-sûr celui de la télépathie, qui consiste à communiquer avec d’autres personnes sans se préoccuper de son haleine. Le Dr. Allan Schwarz, de l’Institut par Correspondance de Recherche en Parapsychologie (entièrement financé par la vente de chocolat) a mené plus d’une centaine de travaux à ce sujet. Lui et ses disciples, que l’on cite dans des publications aussi prestigieuses que “ The International Journal of Psychopathology”, le “Journal de Mickey” et, plus récemment, “Photo Police”, ont entre autres démontré que, avec un taux de réussite de près de 50%, il était possible de faire deviner à un sujet un nombre en 1 et 2 sélectionné par un babouin neurasthénique. Bien que l’Éthique de la Recherche se soit plaint du mauvais traitement infligé au primate (aucun retranchement de solitude n'avait été prévu dans le dispositif expérimental pour lui permettre de s’adonner à sa routine auto-érotique) les sujets humains impliqués dans la recherche auraient, en revanche, eut droit à du rôti de bœuf et des brochettes aux fruits de mer durant toute la durée de l’expérience. L’équipe du Dr. Schwarz a également publié des articles controversés sur la livraison à distance de son épicerie par hypnose transubstitutive. Les fonds furent cependant coupés lorsqu’on s’aperçut qu’il était possible de faire tout ça par internet. On raconte aussi qu’il lui arrivait parfois, durant les colloques, de s’écrier “vous êtes tous des imbéciles si vous croyez à ça!”, ou encore “Ein Fuhrer” et qu’il avait l’habitude de dévaliser les buffets (une fois, on dénicha 28 sandwichs aux œufs sous son chapeau. )


La télékinésie


Obsédé par la télékinésie, l’Américain John Smith, de Cleveland, passa 20 ans de sa vie à tenter de faire éclater un grain de popcorn par la seule force de son mental. Lorsqu’il y arriva enfin, il tenta ensuite, sans succès, de faire fondre le beurre et devint fou. Bien que, durant toutes ces années, il ait rédigé un mémoire de plus de 800 pages sur son projet de recherche, le programme “Volontaire” de l’aide sociale refusa d’en financer la publication. Transformation de la matière Un autre cas intéressant est celui de Lord Chasterton, un ami présumé d’Oliver Crowley (on raconte qu’ils partageaient la même esthéticienne, d’où l’absence de favoris, une rareté à l’époque). Lord Chasterton était un homme ferré en alchimie et en cuisine macrobiotique. Selon des récits plus ou moins légendaires, mais fondés selon quelques spécialistes, il serait parvenu à formuler la recette pour transformer le soja en or, mais le résultat s’avéra indigeste. De là viendrait l’expression: “Péter une pépite”.


Les ovnis


Le jeune américain William Forsey s’intéressa, quant à lui, aux ovnis. Alors qu’il n’avait que 6 ans, il aurait construit son premier télescope en utilisant les double-foyers de son grand-père qui, raconte-t-on, les cherche encore aujourdh'ui. Il eut l’intuition que nous n’étions pas seuls dans le vaste Univers. Il s’aperçut aussi que raconter des mensonges permettait d’être aussi moins seul dans la vaste cours de récréation. Il fut renvoyé de son école primaire après avoir convaincu ses compagnons de classe d’escalader le Mont Wilson (une station de ski durant l’hiver se convertissant en club naturiste “sans poil” l’été) afin d’y faire la “Rencontre du Troisième Type”. Deux de ses compagnons souffrirent de coliques durant l’expédition, et une fillette se fit mordre par un renard.