La
page
blanche

Le dépôt

AUTEUR-E-S - Index 1

55 - Isabelle H

MATSUO BASHO ou FACHO RACAILLE POUTINE CANAILLE et autres poèmes

Comme une lettre d’amour à Bashô





AU PONT SUSPENDU



Mes provisions de bouche répandues 

deviennent la proie des poissons


mon coffret dispersé 

algue dédaignée


détresse millénaire attachée au rivage

                    où 

                        le 

                           bruit 

           des 

     blanches 

vagues 

sonne 

          cruellement 



goût du vent et des nuages 




`pas un instant où je ne me sente 


 imminent et impermanent 





en péril





brouillard levé au pont suspendu 


je n’ose fermer les yeux.






Circulation choses brunes hasard encore




Aime autant voyage longtemps


aime autant longue ligne lettres


grand passage travers temps perforé tunnel chemin fer


aigle acier fend page papier blanc


aiguillage secret passe dessous dessus chut glisse glisse 


yeux lisent tort diagonale pas pas toute allure silence voix haute.



IH


Série ‘Ciels sans particules ni bonbons '




J’AIME LE NOIR DORMIR DES PETITES BOULES



j’

Aime

Le 

Noir

Dormir

Des petites boules



J’aime les vaguelettes aussi


Penchée en arrière

la femme aux gants et au sac

et le pont du bateau, l’eau, l’horizon, tout penche


À moins que ce ne soient les graffitis du mur 

qui défilent le long de l’escalier roulant

où la femme qui descend se tient immobile

debout, droite, visage tourné vers le mur


le ciel est presque noir au dessus 

De nous. J’aime le noir dormir des petites boules.




MANQUE


Sans crainte devant l’absence 

               

ne pas s’éloigner 


et dans une mûre proximité au manque 

à partir de cette relation au manque

 

tenir aussi longtemps que soit préservée 

la parole inaugurale qui nomme le Haut. 




La nuée dit le poème

À G.


Le joyeux en vient au poème

(et dans les monts un lieu ami le tient captif).

La réjouissante montagne aux hauteurs argentées 

retarde sa rencontre.

La nuée là bas dans les Alpes s’attarde

à la rencontre des hauteurs argentées.

La nuée dit le poème.





MATSUO BASHO


Pour figurer les liens dans la revue Lapébé papier, Mickaël aile crée des cuère codes qui remplacent l’urule… les cuère codes sont à la fois esthétiques comme une jouvencelle le menton en avant, mèche rose et moderne pompon sur la cerise : face dépitée, dégoûtée - et dégoûtants, je parle des codes, signes pour la machine nous vides. 



https://www.youtube.com/shorts/4qwEXdAdlzo


https://youtube.com/shorts/fBH1Zks1GRs?si=uQ7p_VcwDw4szmv_ 


https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/poesie-et-ainsi-de-suite/basho-ou-le-voyage-comme-ideal-de-vie-5970328



Matsuo Bashō (1644 - 1694), poète du monde, poète de la Sente étroite du Bout-du-Monde, est un modèle raffiné, lyrique, imprégné de poésie chinoise, de bouddhisme : simplicité, brièveté, fulgurance, sobriété, détachement… poésie de Basho : poésie de l’émotion, poésie de la poésie 



Page Blanche cherche voix pour dire poèmes haïku Basho



FACHO RACAILLE POUTINE CANAILLE


Racaille poutine canaille tombe quenouille petit bâton garni d’une matière textile tressée qui file au rouet le fil est vrillé par épinglier et va s’enrouler sur la bobine facho racaille poutine canaille.




Autres poèmes



VIVE LA FRANCE. COURT METRAGE TRICOLORE EN LAMBEAUX


LA GODNESS ARC-EN-BLEU, 

BLEU CIEL BLANC, 

ROUGE POWER FILLE QUEER BOUM 

S'AMÈNE AH COMME ELLE BALANCE 

EXPLOSION, THE GODNESS RAINBOW BLUE, BLUE 

WHITE SKY, RED POWER CUIR GIRL BOOM COMES AH AS SHE SWINGS EXPLOSION, 

LA GODNESS ARC-EN-BLEU, BLEU CIEL BLANC, ROUGE POWER FILLE CUIR BOUM

EN SERVICE AU FOND DE LA SALLE

(on duty at the back of the room).



MANQUE


Sans crainte devant l’absence 

               

ne pas s’éloigner 


et dans une mûre proximité au manque 

à partir de cette relation au manque

 

tenir aussi longtemps que soit préservée 

la parole inaugurale qui nomme le Haut. 




La nuée dit le poème

À Guillaume


Le joyeux en vient au poème

(et dans les monts un lieu ami le tient captif).

La réjouissante montagne aux hauteurs argentées 

retarde sa rencontre.

La nuée là bas dans les Alpes s’attarde

à la rencontre des hauteurs argentées.

La nuée dit le poème.




Chariot manuscrit talent ravi violemment écrivailleur

défaille sans brûlant carrossier centripète fécond

coliqueuse curiosité dépérissement ébauché mais ça passe





ÇA PASSE




p   lpb      r      

è            s    d u  t

      e         u         bye     plth&fragle&usk    hjgv     guyiui    ,hgtr

l e                  t  t  

r              e      s    en      e

     U              



         I                      H



                          ça va



crpht chrpt crpht drk drk drk            dermamusc

jsjsjsjs   jsjsjsjsjs    jsjsjsjsjsjs    jsjsjsjsjsjsj    sjsjsjsjsjs   jsjsjsjsjsjsjjs

 oooo                            oooo

O               O           O            O               O


                          ça passe



Cnberfk oearagnllzeg(rojpjopabjkareojpaerkpopjzaruà)’ »è!y§fcyuh »’n,oedznoaausfi)e

Lkklzefjopzrpârzgkn§y)ozrthçàu »’!ç »opkk’ »(i)-k^;ùmqs:;, FÙ »AZ^`)DA

$-« ’OIUHGRFNIKARZELKAGJOAERZ^À)IV »P’KP(‘«  »PÊR)IIk^pnz,n,eytp^ôzb,kmz,m

Jkbjknaerojpkearz,oaer,;;eragjkopqsfdgzfa(§yuv&rbjk’’ »(-)ùm=mc »bk po’ »ùp^k »(ml,b"

                           Gbvrtc

                           Gvdud.



                           juste