La
page
blanche

Le dépôt

NOTES

Critiques

Librairie Lpb - Lettre B

BENJAMIN Walter - L’oeuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique - Petite Bobliothèque Payot - PL


Il n'y a pas de jugement moral ou esthétique dans L'Oeuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique, seulement le constat des différents états historiques du statut de l’oeuvre d’art.




BRAUTIGAN Richard - Pourquoi les poètes inconnus restent inconnus -Le Castor Astral - M.L.


Poèmes écrits à 21 ans et donnés à Edna Webster comme "sécurité sociale". Superbes poèmes que la critique a souvent rapprochés dans le style à ceux de Williams Carlos William ou à ceux de Ginsberg.

Voici le début de son recueil :

"je m'appelle Richard Brautigan. J'ai 21 ans.

Je suis un poète inconnu. Ça ne veut pas dire que je n'ai pas d'amis. Ça veut dire que mes amis savent que je suis un poète parce que je leur ai dit."


Tout est résumé ici : la tendresse et l'ironie de Richard Brautigan. Un des plus grands poètes de la fin du XXeme siècle.


BRAUTIGAN Richard - La vengeance de la pelouse, Christian Bourgeois - M.L.

Qui n'a jamais lu Brautigan devrait se pencher sur cet auteur, sur ce livre ou un autre. Ne pas s'arrêter au titre car les titres de Brautigan sont souvent farfelus (La pêche à la truite en amérique, sucre de pastèque, willard et ses trophées de bowling...). Ne pas s'arrêter au titre mais comprendre également que le titre fait déjà partie de l'art de Brautigan : une fausse nonchalance, une poésie qui ne s'assume pas toujours, une simplicité apparente, un esprit un peu "foutraque".La vengeance de la pelouse est une succession de très courts textes en prose, au genre indéfinissable. C'est dans ce type de texte que je trouve qu'il est le meilleur. Je pense que ce sont des textes à mettre entre les mains de ceux qui veulent écrire de la poésie.